Ces dernières années, on note un retour en force des vins jurassiens. Voici quelques indications sur les différents vins qu’on peut trouver dans le Jura.

La renaissance du vin du Jura

Le domaine viticole du Jura est marqué par une diversité de vins et un terroir unique. Le savoir-faire jurassien remonte à des siècles. Il s’agit en majorité de techniques viticoles issues d’héritage familial multiséculaire. En effet, la culture de la vigne dans le Jura remonte à l’antiquité. Pendant des siècles, cette culture a été plutôt méconnue du grand public français. Aujourd’hui, on assiste à une arrivée au premier plan du vignoble du Jura grâce au développement de petites coopératives et d’exploitations viticoles.

Preuve du dynamisme et de la spécificité du vignoble jurassien, 90 % des domaines viticoles appartiennent à l’Appellation d’Origine Contrôlée (AOC). Parmi les AOC du Jura, on retrouve les vins d’Arbois, les vins de la Côte de Jura ou encore le crémant du Jura. La région possède au total six Appellations d’Origine Contrôlée. Si le vin jaune du Jura est très connu, il faut savoir qu’il ne représente que 4 % de la production viticole de la région.

Petit zoom sur les caractéristiques des différents vins du Jura

Plusieurs points permettent d’identifier les vins du Jura.

  • Le vin jaune du Jura

De couleur or brillante, le vin jaune du Jura est particulièrement célèbre. Le nez de ce vin est très nuancé. On détecte des arômes de fruits secs, d’épices et de noix. On y trouve également des senteurs de fleurs. Le vin jaune du Jura peut se retrouver sous l’une des AOC suivantes : l’Étoile, le Château Chalon, l’Arbois et les Côtes du Jura.

  • Le vin de paille

Le vin de paille du Jura tire son nom de la technique utilisée pour sécher les raisins. En effet, ces derniers sont disposés sur de la paille avant d’être pressés au bout de six semaines. Le vin est ensuite conservé en tonneau durant trois longues années. On y trouve comme arômes de l’orange, de l’ananas, des dattes, du miel des pruneaux et même du coing. Le vin de paille du Jura est de couleur légèrement ambrée. On le retrouve sous les appellations Arbois, Étoile ou encore Côtes du Jura.

  • Les vins blancs du Jura

Les vins blancs du Jura se déclinent en deux types de productions : les Chardonnays et les Savagnin. Les uns sont issus de la tradition jurassienne. On estime que les chardonnays  sont cultivés depuis près d’un millénaire dans la région. Les vins qu’ils permettent d’obtenir possèdent des arômes de fleurs et de fruits. Les Savagnin, quant à eux, ont été introduits tardivement dans le Jura. On y trouve les mêmes arômes qu’avec les vins jaunes.

  • Le macvin

Le macvin est un vin qui est connu depuis le XIVe siècle dans le Jura. C’est un vin de liqueur qu’on obtient à partir des moûts et du Marc de Jura, une eau de vie jurassienne. La proportion est un litre de Marc de Jura pour deux litres de moût. La production prend en moyenne 14 mois. Le macvin peut être rosé ou blanc. Le rosé possède des arômes pruneaux et le blanc dévoile des arômes de fruits confits, de mirabelles et de pruneaux.

  • Le vin rouge du Jura

Les nez  du vin rouge du Jura offrent des arômes puissants. On y trouve des baies sauvages, des fruits noirs et des fruits rouges. Ce vin demande des années d’élevage

  • Les crémants du Jura

Les vins crémants du Jura sont un type de vins mousseux produits dans les vignobles jurassiens. Le crémant est une application d’origine contrôlée tout comme le macvin. Le crémant jurassien possède des arômes assez subtils. Il dévoile des saveurs de fruits blancs et des arômes de fleurs pour les crémants blancs. Les crémants rosés dévoilent plus des saveurs de fruits à chair rouge.

Et voilà ! Vous pouvez désormais être sûr d’identifier entre 1 000, les vins jurassiens.